Avant, j’écrivais des poèmes, maintenant, je les dessine. 

 

Réaliser des images me procure plaisir et joie. En fait, j’ai besoin de saisir, reprendre, assimiler, recréer avec  des moyens personnels tout ce qui me touche et m’émerveille.

 Mes tableaux, le plus souvent, représentent des éléments de la nature dans son exubérance. Ils transmettent à mon sens un univers fait de légèreté, de courbes et d’entrelacs, de couleurs ; un univers aérien d’où émergent quelques éléments familiers ; un univers ancré dans le sol où les racines sont très présentes; un univers baroque inspiré autant par les rocailles du 17°, les planches de Redouté que les œuvres d’Alechinsky…

 Je représente ma propre vision du monde dans une expression libre aux frontières de la figuration. Avant, j’écrivais des poèmes, maintenant, je les dessine.

 Ce mode d’expression a pris une importance essentielle dans mon existence. Par l’écriture ou la peinture, j’ai la sensation de  m’inscrire dans une continuité de la culture humaine. Peindre me donne la possibilité de rester un être humain, de me libérer des filets publicitaires, des histoires, des pensées qui ne m’appartiennent pas pour retrouver le fil de mes émotions.