DÉMARCHE

details

Démarche

Pour Line Aressy, ses œuvres évoquent des mosaïques, et, par extension, des fresques.
Le principe en est le même : pour la mosaïque, toute la surface est couverte de tesselles; pour sa peinture, de points en relief sur des aplats colorés. Les mosaïques, selon elle, sont la concrétisation  emblématique du temps passé et de la mémoire, au regard notamment des vestiges pompéiens.

Ces thèmes universels sont donc interrogés par ce biais, ce qui lui permet de questionner la transmission, l’héritage culturel, la rupture. C’est la série Traces du passé qui plonge ses racines dans une réflexion plus intime sur la quête de ses origines.
Sur le même mode, quelles seront les Traces du Futur en cette période d’incertitude écologique ? Si l’humanité disparaît, leurs œuvres ne profiteront plus à personne, à la nature seule. Il est nécessaire pour Line Aressy d’anticiper ce futur et d’imaginer cette transmission. Le résultat en est un paysage aux formes complexes suspendues entre rêve, réalité et cauchemar.
Tels des palimpsestes, cette artiste peintre, à  l’affût des traces passées ou non encore advenues, peint des représentations qui auraient été crées par d’autres. La madeleine de Proust permet au narrateur de déployer par une sensation retrouvée le monde de son enfance. Dans la série Traces du futur, en contemplant la réinterprétation d’une œuvre qui n’existe pas encore, le spectateur est invité à son tour à imaginer ce futur déjà passé.

« Le trait de Line Aressy est le tourbillon d’une danseuse étoile, un ballet d’une algébrique poésie tout entier sur les pointes. »
Patrick Renou, écrivain